ROADTHRIFTS FOR OUR PLANET

Nous sommes dans une ère où le fast fashion est le mode de production par excellence, les marques produisent des vêtements très vite, très souvent, et pour pas cher. Par exemple, par année, cela peut représenter jusqu'à 36 collections différentes contre 4 pour une marque de mode classique. Cette manière de faire impact directement l’environnement puisque les vêtements low cost ne sont pas conçus pour durer. De piètre qualité, ils s’usent plus vite, et doivent donc être renouvelés plus régulièrement, ce qui entraîne un phénomène de surconsommation. Heureusement, il existe une solution à ce problème, les friperies! En effet, le magasinage seconde main permet de réduire la facture, qu’elle soit environnementale ou financière. Chaque morceau acheté en friperie est un vêtement qui ne sera pas produit, des matières premières et des ressources naturelles qui ne seront pas utilisées.